Vous avez étudié les projets d’énergie solaire dans la section scientifique de ce chapitre. Voici l’exemple de la Compagnie Solaire d’Abengoa en Andalousie, Espagne. Cette tour d’énergie solaire reçoit des rayons du soleil, concentrés vers elle par 624 miroirs au sol. La tour de 115 mètres utilise cette énergie pour actionner une turbine à vapeur. La turbine, à son tour, fait tourner un générateur qui produit de l’électricité. 1

Vous avez appris dans la section scientifique que l’énergie est la capacité de faire un travail. Un autre mot lié à l’énergie est « puissance ». En physique, la puissance est mesurée en fonction de la vitesse à laquelle le travail est effectué. La puissance est déterminée par la quantité d’énergie consommée pour effectuer une certaine quantité de travail sur une période donnée. L’énergie solaire, par exemple, est le « travail » qui peut être fait par l’énergie du soleil après qu’elle ait été convertie en électricité.

Dans la langue anglaise, le mot « puissance » est également fréquemment utilisé comme adjectif descriptif. Les gens parlent d’une émotion puissante, d’une œuvre d’art puissante ou d’une armée puissante. Ces utilisations du mot s’inspirent de l’idée de base que quelque chose est puissant quand il est fort et plein d’énergie, quand il « travaille ».

Dans cette section, nous explorons brièvement comment les gens ont lié l’énergie naturelle et l’énergie spirituelle à la fois littéralement et figurativement dans diverses traditions religieuses du monde. Nous commençons par les questions posées à la fin de l’étude de cas de ce chapitre :• Quels exemples dans les religions du monde montrent un lien entre l’énergie spirituelle et les énergies de la nature?

  • Quelles sont certaines des énergies « intérieures » que les êtres humains vivent comme spirituellement puissantes dans leur vie ?
  • Comment ces énergies sont-elles liées aux énergies du monde naturel ?
  • Sentez-vous une relation entre votre énergie humaine intérieure et l’énergie du monde concentrés naturel ?

Nature, énergie et spiritualité

De nombreuses tribus indiennes des plaines nord-américaines considèrent la Butte de l’Ours du Dakota du Sud comme un site sacré, un endroit où l’énergie spirituelle coule dans la nature. 2

Tout au long de l’histoire de différentes cultures, les gens ont souvent utilisé les mots « énergie» et «puissance» pour décrire leur expérience de Dieu, des dieux, ou d’autres forces spirituelles. Certaines cultures anciennes, et contemporaines, identifient l’être de Dieu avec une énergie naturelle elle-même, comme le soleil, le vent, la foudre ou les éruptions volcaniques. Dans le prochain chapitre sur l’eau, par exemple, vous verrez comment certains peuples autochtones croient que l’eau qui coule est une forme d’énergie spirituelle.

Pour des millions de personnes à travers le monde, l’énergie spirituelle passe par une expérience intérieure de l’esprit, du cœur et du corps. 3

D’autres cultures comprennent les énergies naturelles comme des expressions de Dieu, plutôt que comme l’être de Dieu lui-même. Par exemple, dans les cultures influencées par le christianisme, Dieu est considéré comme le créateur de forces naturelles et est donc dans une relation « supérieure » (ou « surnaturelle ») avec la nature. D’autres religions voient les énergies naturelles comme des instruments que Dieu, les dieux ou d’autres forces spirituelles utilisent pour communiquer avec la vie humaine et non humaine.

Les individus éprouvent également une relation entre l’énergie naturelle et la spiritualité de manière personnelle. Certaines personnes ressentent une énergie spirituelle dans leurs propres passions, motivations, conscience- ou même leurs rêves, qui les guident dans leur vie. Dans le chapitre Biodiversité, par exemple, les Mirrar d’Australie identifient leurs rêves et leurs visions éveillées comme des sources intérieures d’énergie spirituelle. De nombreuses religions du monde appellent la source de cette énergie spirituelle incarnée une « âme ».

L’énergie naturelle et spirituelle dans les religions du monde

Représentation du dieu soleil égyptien Ra, avec un disque solaire reposant sur une tête de faucon, dans la tombe de Néfertari (1 298 à 1 235 avant Jésus Christ). 4

 Le soleil est une source essentielle d’énergie pour les processus qui donnent la vie à notre planète. Depuis des temps immémoriaux, les êtres humains ont reconnu ce lien entre le soleil et la vie. Par conséquent, il n’est pas surprenant que le culte du soleil ait été une caractéristique commune de la vie spirituelle dans de nombreuses cultures humaines. Les anciens Égyptiens ont honoré un dieu soleil nommé Ra. Les temples égyptiens ont été construits avec des ouvertures au sommet afin que les rayons sacrés du soleil puissent rayonner sur l’autel rituel et fournir de l’énergie spirituelle pour les prières et les sacrifices accomplis en bas sur l’autel.

Les Grecs de l’Antiquité ont également honoré un dieu du soleil, appelé Hélios. Dans sa poésie, Homère (8e siècle avant notre ère) décrit comment Hélios commence et achève chaque jour en conduisant un char de quatre étalons ailés à travers le ciel. 

Regarder de plus près

closer_look_video

Regardez cette mise en scène de de la danse du soleil des Indien des Plaines et sachez en plus sur sa signification sur ce site Web de Sun Dance.

Le dieu grec du soleil Hélios dans son char. Du temple d’Athéna (4ème siècle avant J.-C.). 5
Pour de nombreux peuples autochtones de l’hémisphère Nord, les rituels liés au culte du soleil se produisent traditionnellement en juin, au moment du solstice d’été (jour le plus long de l’année). Les Amérindiens, et les Sioux en particulier, reconnaissent le soleil comme une force vitale. Chaque année, les membres de ces nations interprètent la Danse du Soleil qui rétablit le lien entre eux, la Terre, le soleil et les énergies de la nouvelle saison de croissance.
Certains des rituels du festival Chhath Puja de quatre jours sont assez rigoureux. Ils comportent un très long jeûne debout dans l’eau pendant les prières d’offrande au soleil couchant. 6

Aujourd’hui, beaucoup d’hindous continuent l’ancienne pratique d’adoration du le soleil couchant. Lors du festival annuel de Chhath Puja, les hindous prient le soleil, demandant la guérison, le progrès et la prospérité dans leur vie.

Peut-être le lien le plus élaboré entre l’énergie et la spiritualité est-il celui qu’affirme le taoïsme chinois, une tradition religieuse que vous avez rencontrée pour la première fois dans le chapitre biodiversité. Les taoïstes croient que l’énergie spirituelle, ou Qi, traverse la totalité de la nature. Il y a deux modalités selon lesquelles le Qi se manifeste : le mode Yin qui conserve le Qi, et le mode Yang qui libère le Qi.

Ceci est l’ancien symbole taoïste du Yin et du Yang. Ce symbole affiche le mouvement circulaire de deux forces qui s’opposent, mais s’équilibrent et se complètent, pour constituer l’énergie universelle du Qi. 7

 L’équilibre entre la force “négative” de conservation du Yin et la force “positive” de libération du Yang garantit qu’une bonne énergie du Qi circule à travers toutes choses, que ce soit un organe du corps humain, ou la neige au sommet d’une montagne. Pour les taoïstes, l’énergie de la nature n’évolue pas selon une séquence de cause à effet (comme le comprend la science moderne) ; et n’existe pas séparément de l’énergie spirituelle. Au contraire, toute énergie est à la fois naturelle et spirituelle, et s’écoule dans un mouvement circulaire gouverné par les actions réciproques du Yin et du Yang.

La Torah juive et la Bible chrétienne contiennent de nombreux passages dans lesquels Dieu apparait aux êtres humains sous diverses formes d’énergie. Par exemple, lorsque l’homme innocent, Job, se demande pourquoi Dieu lui a permis de souffrir, Dieu lui répond « par un tourbillon » (Job 38.1). Quand Dieu appelle Moïse à libérer le peuple juif de l’esclavage, Il lui parle à travers « des flammes de feu de l’intérieur d’un buisson » (Exode 3:1-6). Cinquante jours après la mort et la résurrection de Jésus, les apôtres étaient

. . . tous ensemble en un seul lieu. Et soudain, il est venu du ciel un bruit comme un vent violent, et il remplit toute la maison dans laquelle ils étaient. Puis il leur apparut des langues comme de feu, qui se divisèrent et se posèrent sur chacun d’entre eux. Et ils étaient tous remplis de l’Esprit Saint… (Actes 2.1-4)

Painting of Pentecost
Dans son tableau de 1732 ‘ Pentecôte’, Jean II Restout représente Dieu dans le vent violent et dans les langues de feu. 8

Des personnes inspirées

Martin Luther King

Martin Luther King, (1929-1968) était un ministre baptiste américain, et chef du Mouvement afro-américain des droits civiques. En savoir  plus sur la relation qu’il a vue entre l’amour, la justice et l’énergie du monde naturel.11

Dans tous ces cas, Dieu n’est pas identique aux énergies de la nature, mais utilise ces énergies comme un moyen de communiquer avec les êtres humains.

Aujourd’hui, de nombreux chrétiens trouvent encore des signes de Dieu dans les modèles et les processus de la nature. Rappelons les légendes des insulaires d’El Hierro évoqués dans l’étude de cas en début de chapitre. Les insulaires croient que leur portrait bien-aimé de la Vierge des Rois est venu à El Hierro lorsque des marins ont été poussés sur les rives de l’île par un vent miraculeux.

D’autres exemples contemporains puissants de voir Dieu à l’œuvre dans l’énergie de la nature viennent du révérend Martin Luther King, Jr. et du pape François. Dans les jours les plus sombres de la violence raciale en Amérique, le Dr King a conservé sa foi qu’une relation d’amour et de justice finirait par triompher entre les races. Cette foi était enracinée dans sa conviction que le Dieu Créateur a implanté une énergie d’amour et de justice dans la structure même de l’univers. Cette énergie, dit King, nous révèle :

. . . quelque chose de fondamental dans l’univers. Elle nous dit quelque chose sur le battement du cœur du cosmos. Cela nous rappelle que l’univers est du côté de la justice. 9
 

De même, le pape François regarde l’univers et y voit un « ordre d’amour ». Dans sa lettre encyclique Laudato Si, François dit :

« L’amour de Dieu est la force motrice fondamentale dans toutes les choses créées. » 10

Questions à considerer

Martin Luther King, Jr. croyait que l’énergie que nous consacrons à l’amélioration du monde correspond à l’énergie de l’univers.

Au contraire, le célèbre philosophe Albert Camus (1913-1960) croit que l’énergie de l’univers est indifférente aux espoirs et aux rêves qui dynamisent la vie humaine. Il fait référence au mythe grec de Sisyphe pour faire valoir son point de vue. Dans le mythe, Sisyphe est puni pour sa tromperie continue par les dieux, qui le condamnent à répéter à jamais la tâche dénuée de sens de pousser un rocher vers le haut d’une montagne, pour le voir toujours rouler vers le bas à nouveau. Selon Camus, la tâche de Sisyphe reflète l’expérience de la vie humaine : une succession d’efforts auxquels nous consacrons notre énergie vitale, mais qui n’ont aucun sens du point de vue de l’univers.

  • Voyez-vous une relation entre le sens de votre vie et les processus du monde naturel ? Votre point de vue est-il similaire à la philosophie de Camus ? à celle de Martin Luther King ? Ou d’un autre penseur ?
  • Comment les perspectives contradictoires de Camus et de Martin Luther King ont elles un effet sur la façon dont vous pensez la relation des hommes avec l’univers ? Pensez-vous qu’il y a une différence selon qu’on est d’accord avec Camus ou avec King ? Si oui, comment ? Sinon, pourquoi ?

Lisez une version résumée du Mythe de Sisyphe de Camus et étudiez les questions intéressantes après votre lecture.

Vie humaine, énergie et spiritualité

Ronald Rohlheiser, prêtre catholique dans l’ordre des Oblats missionnaires de Marie Immaculée, décrit ainsi la spiritualité : « La spiritualité concerne ce que nous faisons de notre désir… avec le feu à l’intérieur de nous. » Par conséquent, dit Rohlheiser, « le contraire d’être spirituel n’est pas de rejeter l’idée de Dieu » ; mais plutôt, « le contraire d’être spirituel est de n’avoir aucune énergie … d’avoir perdu tout enthousiasme ». 12

Lorsque nous sentons que nos vies ont un sens, que nous pouvons contribuer positivement au monde, et que nous pouvons construire quelque chose de vrai et durable, alors nous vivons l’énergie spirituelle de la façon dont Rohlheiser la décrit. C’est cette énergie qui motive les auteurs de Pour guérir la Planète Terre. C’est une sorte d’énergie qui n’est pas détectable par un voltmètre, mais elle est aussi réelle que l’énergie naturelle du soleil. C’est l’énergie de l’esprit humain.

Comme l’énergie solaire, la puissance humaine dirigée vers le bien des êtres humains et de la Terre doit être nourrie et guidée. C’est pourquoi les grands maîtres spirituels des religions du monde ont toujours donné des instructions – comme les exercices spirituels de saint Ignace Loyola – pour la croissance de notre esprit intérieur. Comme l’affirme Rohlheiser :

. . . si nous faisons des choses qui nous remplissent d’énergie et de d’unité intérieure, . . . nous avons une spiritualité saine . . . si notre désir nous pousse dans des actions qui durcissent nos entrailles ou nous font nous effondrer… alors nous avons une spiritualité malsaine. 13

Des personnes inspirées

Gandhi
Mohandas Gandhi (1869-1948) fut le leader du mouvement d’indépendance de l’Inde sous la colonisation britannique. Sa philosophie de Satyagraha, ou “force de la vérité” non violente eut une forte influence sur Martin Luther King. Pour connaitre l’héritage de Gandhi concernant l’environnement, cliquez à droite voir ce rapport. 15

Nous avons vu un exemple de cette spiritualité saine dans l’étude de cas El Hierro. Des milliers de personnes se sont réunies pour réaliser leur rêve d’une île exempte de dépendance à l’égard des énergies non renouvelables. Grâce à leur persévérance et à leur travail acharné, leur rêve s’est réalisé. Le grand activiste hindou et maître spirituel Mohandas Gandhi a appelé ce genre d’énergie positive de groupe « force de l’âme ». Avec elle, il a conduit en 1947 le peuple indien à l’indépendance de la domination coloniale britannique.

David Ben Gourion, fondateur et premier Premier ministre de l’État d’Israël a dit un jour :

L’énergie contenue dans la nature – dans la Terre et dans ses eaux, dans l’atome, dans la lumière du soleil – ne nous profitera pas si nous ne parvenons pas à activer l’énergie vitale la plus précieuse, l’énergie morale-spirituelle inhérente aux replis secrets de notre être ; dans l’âme mystérieuse, intransigeante, insondable et divinement inspirée. 14

Throne of Grace fresco
Les représentations de Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit assis sur un « Trône de Grâce » sont communes dans l’art chrétien. Dans cette fresque du XVIIIe siècle de Luca Rossetti, la Sainte Trinité se situe dans une aura d’énergie divine. Dieu le Père transmet cette grâce remplie d’énergie à la personne qui ouvre les bras en bas à gauche. 16

Comme mentionné précédemment dans cette section, de nombreuses traditions religieuses se réfèrent à l’énergie spirituelle invisible chez les êtres humains comme à « l’âme ». Chaque religion a une façon distincte de parler de l’âme, comme le nefesh juif, l’atman hindou, ou le ruh musulman. Dans la tradition chrétienne, l’âme peut recevoir la « grâce » de Dieu, une énergie spirituelle qui aide les êtres humains dans les actions d’amour et de justice.

Rohlheiser nous dit que c’est notre spiritualité qui donne forme à nos actions. Quel genre d’actions pour l’énergie soutenable et propre une spiritualité environnementale peut-elle soutenir ? Dans la section suivante de ce chapitre, nous examinerons les mesures concernant l’énergie que l’on prend dans le monde entier, et nous vous inviterons à réfléchir aux mesures que vous pouvez prendre dans votre propre maison, votre école et votre communauté.

Questions à considerer

Quand vous entendez l’expression « esprit humain » qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Comment votre idée se compare-t-elle à l’idée de Ronald Rohlheiser sur la spiritualité comme « ce que nous faisons de notre désir » ?

Avez-vous déjà rencontré quelqu’un que vous décririez comme ayant un esprit humain positif ? Si oui, comment l’esprit humain positif de cette personne s’est-il manifesté ? Diriez-vous que l’esprit positif de cette personne est une sorte d’énergie ? Si oui, comment compareriez-vous cette énergie spirituelle à l’énergie dans le monde naturel ?